" Si courir ou marcher était notre seul but, nous passerions à côté de moments inoubliables "

Tél : 01 39 94 01 87

Email : sdpo@sdpo.com

Logo Internet

 

 

Comme nous le répétons assez souvent, l’idéal est de réussir à effectuer une performance avec le minimum de km à l’entraînement : c’est ce qu’on appelle la qualité.
Pour cela, il faut courir utile à l’entraînement et se rapprocher de la vitesse idéale de course.
C’est donc l’intensité qui fera la qualité. Cela nécessite tout naturellement une approche et une logique dans la construction du plan d’entraînement en vue de l’échéance choisie: 10 km, semi, marathon, raid ou 100km, sans oublier naturellement toutes les autres distances qui écument nos villes et nos compagnes et qui font la richesse de notre calendrier.

entrainementToutes les compétitions annexes seront prises comme compétition de réglage et de validité de l’entraînement que nous pourrons donc prendre comme tests. Elles serviront à affiner la qualité.

Gardez en mémoire qu’avant d’aborder un travail de qualité,

il faut construire des fondations … Avec quoi ?? Avec de la quantité.

Avec un minimum de logique, nous allons donc établir des règles toutes simples.

  1. Pour développer les qualités d’endurance, la quantité (kilométrage) devra être privilégiée.
  1.  Cette quantité diminuera au profit de la qualité à l’approche des échéances importantes.
  1. Pour régénérer un organisme, il faut  que celui-ci récupère correctement des efforts consentis à l’entraînement ainsi que des efforts et des dépenses occasionnés par la compétition en elle-même.

Et la boucle est bouclée :

QUANTITÉ – QUALITÉ – COMPÉTITION – RÉCUPÉRATION – RÉGÉNÉRATION

betonniereEn effet, il convient de ne pas oublier la période de récupération et de régénération, au même titre qu’un maçon qui doit bien mélanger le ciment pour consolider son ouvrage. Un dosage mal effectué engendrera des conséquences dommageables sur la construction….et pour vous : SUR VOTRE ORGANISME

Comment RÉCUPÉRER, RÉGÉNÉRER L’ORGANISME?

Après chaque grande échéance, s’octroyer un petit temps de repos n’est pas néfaste, bien au contraire. Cela fait du bien de récupérer musculairement car durant des mois de préparation, l’organisme a été mis à rude épreuve. En effet, nous ne pouvons enchaîner compétition sur compétition sans repos au risque de se blesser et de se décourager. Bien que notre sport soit contraignant, il doit rester ludique. Il doit être avant tout un bien être, une amélioration de notre physique et de notre santé, pas le contraire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPendant cette période de repos de 7 à 15 jours suivant le type de compétition effectuée, remiser vos training et opter pour un autre sport, type vélo ou piscine et profitez de la nature en faisant quelques sorties en randonnées.

Je préconise fortement ces micros coupures de repos durant votre saison sportives.

En rappel, si vous voulez rester performant et durer dans le temps, avoir une longévité dans votre sport, pensez que la période de repos, récupération et de régénération est très importante.

Ecoutez votre organisme avant tout et ne soyez pas « maso » et évitez d’enchainer des marathons tous les week end, parfois plus pour certains.

Les efforts longs épuisent les réserves énergétiques  de votre corps.

Pensez vous que cumuler les efforts vous aidera à ressourcer l’organisme, à reconstituer ses propres réserves ?

Contre toute attente et toutes idées reçues, le repos fait parti de la progression.

Après votre période de repos, pour votre reprise, vous trouverez un plaisir certain à rechausser vos trainings.

Tout en conservant vos acquis, il faudra donc revenir en arrière et recommencer un cycle en redéveloppant la quantité. Pour cela, vous effectuerez du kilométrage dans un secteur aérobie que vous connaissez bien maintenant. Pour la reprise, cette quantité ne sera pas aussi importante que pendant la préparation de votre objectif passé.

Les nouvelles échéances après cette reprise seront choisies en fonction des difficultés et du kilométrage.

Encore une fois : il faudra choisir son ou ses objectifs principaux : 2 à 3 à l’année me semble raisonnable

trombicom JC

 

 

Jean Claude Le Cornec
Fondateur de SDPOrganisation

 

Logo Internet 3

SDPO-mag 16 rue Jean Cocteau 95350  Saint Brice sous Forêt Tél : 01 39 94 01 87
Site Internet : www.sdpo.com Email : sdpo@sdpo.com

Leave a Reply


accueil-2