" Si courir ou marcher était notre seul but, nous passerions à côté de moments inoubliables "

Tél : 01 39 94 01 87

Email : sdpo@sdpo.com

Logo Internet

 

Porte bidon ou camelbak ? par Amandine Le Cornec – Boutineau

Beaucoup d’entre vous nous demande s’il faut choisir le porte-bidon ou le camelbak pour courir les courses SDPO ?
Le choix dépendra de plusieurs critères :

 1-    Le camelbak permet d’avoir une plus grande capacité à stocker l’eau que le porte bidon (2 à 3Litres pour le camelbak contre 0.5 à 0.8litres pour un porte bidon).
Courir des étapes dans une chaleur élevée avoisinant les 30°C requiert une bonne hydratation. C’est pourquoi si vous buvez beaucoup, le camelbak sera à privilégier car vous pourrez stocker plus d’eau.
Il est à prendre en considération que plus votre vitesse sera faible, plus longue sera votre étape et plus longtemps vous courrez sous une chaleur élevée. Par conséquent, il vous faudra davantage vous hydratez afin d’éviter la déshydratation.

A savoir que les ravitaillements sur les courses de SDPO sont espacés d’environ 5km chacun, donc le porte bidon pourrait vous suffire…à vous de choisir …

  • Camelbak 7CAPACITE STOCKAGE EAU : AVANTAGE CAMELBAK

NB : Le corps humain est composé de 2/3 d’eau répartit de la manière suivante : environ 70% dans les cellules, 20% dans l’espace entre les cellules et 10% dans la circulation sanguine. Dans la vie quotidienne, une déshydratation peut faire des dégâts sur le système neurologique, Cardio-vasculaire, Urinaire. Dans le milieu sportif, la déshydratation pourrait engendrer des crampes, des tendinites, des contractures musculaires, des troubles digestifs ou encore une baisse de performance. En effet, une perte hydrique de 1 à 2% occasionne une baisse de performance de 10%.

2-    Le porte-bidon est plus léger que le camelbak dû au moindre stockage d’eau, ce qui n’est pas négligeable quand vous courrez des étapes longues sous une température élevée.

  • POIDS : AVANTAGE PORTE-BIDON

3-    La répartition du poids de l’eau du camelbak et du porte bidon est différent. Le camelbak répartit le poids de l’eau sur le dos tandis que le porte bidon le répartit au niveau de la ceinture (hanche-bas du dos). Certains préfèrent le poids répartit sur le dos que sur une hanche ou les lombaires car ils ont moins l’impression que le poids se répartit sur un point particulier.

  • REPARTITION POIDS : AVANTAGE CAMELBAK

4-    Le camelbak se porte comme un sac à dos. Par conséquent, il peut pour certains donner une sensation de chaleur dans le dos contrairement au porte-bidon car l’air ne peut pas s’engouffrer sous votre T-shirt. De même, vous pourrez être gêné par la transpiration dans le dos (sous le camelbak).

D’ailleurs,  contrairement aux idées reçues, le fait de transpirer via le camelbak ne sera pas bénéfique à la thermolyse (perte de chaleur), car afin de diminuer la température de votre corps, il ne suffit pas de transpirer pour abaisser la chaleur de votre corps. Il faut également que votre sueur soit évaporée à la surface de la peau. Par conséquent, avec le camelbak, votre transpiration est stagnée sous le sac à dos et ne s’évapore pas. Idem par exemple dans le port d’un t-shirt en coton contrairement à un t-shirt technique. Ou encore en ambiance tempérée et humide, le corps a plus de mal à se refroidir dû à ce phénomène.

  • CHALEUR-TRANSPIRATION : AVANTAGE PORTE BIDON

Porte bidon 7Pour conclure, le porte bidon ou le camelbak est une question de préférence. Les deux sont appropriés  aux courses raids. Il vous faudra le choisir en fonction de la capacité de stockage que vous souhaitez, et de votre préférence sur la manière de le porter. Le principal est de vous hydrater et ainsi éviter les dommages collatéraux et par conséquent l’hypertermie. Que ce soit le camelbak ou le porte bidon, pensez à boire régulièrement par petites gorgées et tenir compte des conditions atmosphériques à savoir l’:

  • Altitude : plus l’altitude est élevée, plus le risque de déshydratation s’accentuera car l’air est sec.
  • Température : plus la température sera élevée, plus vous vous déshydraterez. A savoir : lors d’un marathon couru sous une température de 18°C, l’athlète pourra perdre environ 1.5litres d’eau à l’heure ; et sous une température de 28°C, il pourra perdre jusqu’à 3 litres d’eau à l’heure.

Pour finir, l’idéal pour s’hydrater convenablement lors des courses raids qui sollicitent qui puisent dans vos réserves énergétiques est d’alterner boisson d’effort et eau plate des ravitaillements : boisson d’effort pour ses bienfaits (apports de glucose/fructose, sel…) et l’eau plate pour vous rincer l’estomac. Pour cela je vous invite à vous référez à la gamme PUNCH POWER (pour lequel SDPO est distributeur). Il existe plusieurs goûts de boissons d’effort (thé pêche, neutre, pêche abricot) dont une gamme bio  (citron vert, menthe, passion goyave, mojito). Elle est reconnue efficace, facile à digérer. Sans oublier que PUNCH POWER a obtenu un label anti-dopage.

Amandine.jpg 4

 

Amandine LE CORNEC-BOUTINEAU
Entraîneur diplômé FFA
Titulaire d’un Master 2 Recherche et Professionnel
« Ingénierie de l’entraînement »

 

Logo Internet 3

SDPO-mag 16 rue Jean Cocteau 95350  Saint Brice sous Forêt Tél : 01 39 94 01 87
Site Internet : www.sdpo.com Email : sdpo@sdpo.com

Categories: NUTRITION

Leave a Reply


accueil-2