" Si courir ou marcher était notre seul but, nous passerions à côté de moments inoubliables "

Tél : 01 39 94 01 87

Email : sdpo@sdpo.com

Dimanche 10 aout 2014

Après un voyage sans encombre à bord d’un A380 de la compagnie Singapore Airlines, jusqu’à Singapour, puis d’un transfert vers l’Ile de Java, nous voici arrivé à Jogyakarta.
Situé au cœur de l’Ile de Java, Jogyakarta est la capitale de la région portant le même nom.  Bordée par l’océan Indien au Sud  et au nord  par une chaine de volcans rejoignant Merapi, Yogyakarta se trouve à 600 km de Jakarta et 1000 km de Bali.

JogyakartaCet après midi, première réunion de travail pour faire un point sur les parcours sans oublier les visites touristiques, programme indissociable des Foulées de la Soie. Puis récupération au bord de la piscine de l’hôtel

Un peu de géographie sur l’Indonésie

Comprenant plus de 17 000 îles, l’Indonésie est le plus grand archipel du monde et compte au moins 235 millions d’habitants. Le vaste archipel indonésien s’étend sur 5 120 km au niveau de l’équateur, et se place entre les continents Asiatique et Australien. 4/5 de sa surface sont constitués par la mer et les îles principales Sumatra, Java, Kalimantan, Sulawesi et la Papouasie.

Jogyakarta

Embleme de l'IndonésieSitué au cœur de l’Ile de Java, Jogyakarta est la capitale de la région portant le même nom.  Bordée par l’océan Indien au Sud  et au nord  par une chaine de volcans rejoignant Merapi, Yogyakarta se trouve à 600 km de Jakarta et 1000 km de Bali. Depuis l’envahissement de l’archipel indonésien par le grand royaume musulman de Mataram, Jogjakarta reste  la capitale des sultans de Java. Cette ville n’abrite pas de joyau architectural mais ses ruelles étroites aux maisons basses aux toits de tuiles vous raviront sans oublier ses marchés colorés  qui vous charmeront.

Lundi 11 aout 2014

Après un réveil matinal, première vite en direction des Temples de Prambanan. Les premiers repères sont également pris pour faire une arrivée d’étape dans l’enceinte du Temple.

Temple de Brambanan (9)Les temples de Prambanan sont les plus beaux vestiges de la période hindoue. Tous les temples ont été édifiés entre le VIIIème et Xème siècles lorsque Java était gouverné au  sud par les bouddhistes Sailendra  et au nord par les hindous Sanjaya
Le site de Prambanan est compose de 244 temples dans l’enceinte extérieure. Abandonné pendant des années et tombé en ruines, ce n’est qu’en 1937 que les premiers travaux de reconstruction commencèrent. La plupart sont plus au moins restaurés et Prambanan figure au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1991.

 

Etape de Prambanan (12,5 pour les coureurs – 8km pour les marcheurs)

Le premier parcours sera assez facile et permettra aux participants de récupérer du décalage horaire (5h avec la France). Vous emprunterez des petites routes au travers de nombreuses cultures de cacahuètes, maïs, cannes à sucre sans oublier les rizières. Cette étape très roulante longue de 12,5km pour les coureurs et 8km pour les marcheurs traversera également quelques petits villages. L’arrivée de cette première étape se fera dans l’enceinte même des Temples de Prambanan en passant par le Temple Bouddhiste  Gandi Sewu. On ne pouvait rêver mieux !

Parcours de Prambanan

Mardi 12 aout 2014       Etape de Borobudur

Aujourd’hui, toujours en partant de Jogyakarta, nous traçons la deuxième étape des Foulées de la Soie ; Celle de Borobudur. Et nous n’avons pas été déçus de notre journée. Après avoir sillonné de nombreuses routes près de Borobudur , nous trouvons  notre parcours. Ce tracé très vallonné sillonnant au travers de nombreux villages et cultures de papayes, cacahuètes, riz, coco, poivre, etc…nous comble de joie. Mais tout effort mérite sa peine et certains « raidillons à 7, 8 %, risquent de faire très mal aux cuisses pour ceux qui ne gérerons pas correctement leurs efforts.

Parcours Borobudur

L’après midi sera consacré à la visite du site de Borobudur et le reconnaissance d’un troisième parcours près des volcans.

Borobudur
Dominant un patchwork verdoyant de rizières et de palmiers, ce sanctuaire bouddhique a survécu aux éruptions du Gunung Merapi, aux bombes des terroristes et depuis 1200 ans demeure aussi beau et énigmatique.
Pour sa construction entre 750 et 850 par les souverains de la dynastie Sailendra, 60 000m3 de pierre durent être acheminés. Comment cela reste encore un mystère ?

Le temple de Borobudur
Ce temple est le plus grand monument bouddhiste du monde. Il est compose de deux millions de blocs de pierre assemblés en forme de stupa symétrique  et s’étend sur une surface de 2500m². Construit sur une base pyramidale, cinq terrasses concentriques sont surmontées de trois terrasses circulaires. Bordant les plates-formes circulaires, 72 stupas en forme de cloche ajourée abritent autant de statues du Bouddha et quatre escaliers grimpent jusqu’au sommet à travers des portes sculptées.

Borobudur

Nous vous donnons maintenant rendez vous demain pour vous faire découvrir Le Gunung Merapi (montagne de feu)

Mercredi 13 août 2014       Étape du volcan Merapi

Ici, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas et nous prenons la route du volcan Gunung Merapi. Après avoir cherché toute une matinée et déjà une bonne partie de l’après midi d’hier, un parcours près Kaliasem, où nous sommes tombés à chaque fois sur des difficultés dues aux caprices du volcan, déclenchés il y a quelques années et qui a laissé des traces. Ici, la topographie du terrain a souvent tétè chamboulée et la zone explorée n’est guère propice à la course. La décision est prise dans l’après midi d’essayer de trouver un autre parcours sur une autre pente. Et c’est avec l’aide des conducteurs de Jeeps qui sillonnent la région à longueur de journée, que nous trouvons enfin le tracé idéal. Il faudra faire attention car le terrain est rocailleux avec des montées et descentes passant de 985m d’Altitude à 491m en l’espace de 15km. Suite à la dernière éruption qui ne date que de 2010,  des routes ont été cimentées et feront la part belle aux « descendeurs ». En contrebas du volcan, on s’aperçoit que la végétation a déjà repris ses droits, pour la joie des villageois.

Volcan de Merapi

Merapi volcano

Le Gunung Merapi (montagne de feu) s’élève à 2930m au dessus de Jogyakarta sous forme d’un magnifique cône surplombant la plaine environnante. Ses pentes sont entaillées par quelques vallées et la voie la plus facile pour gagner son sommet a été ouverte par Haroun Tazieff dans les années 1960. Le Merapi est entré en éruption des dizaines de fois au cours du siècle dernier. Il est le plus actif des 127 volcans que compte l’Indonésie.

 

 

Jeudi 14 aout 2014     Étape des Grottes de Pindul

Bien que notre programme soit toujours établi des mois auparavant, et que notre équipe locale nous prépare le terrain, il n’est pas rare de « chambouler » tous nos plans une fois sur place. Différents parcours furent encore étudiés aujourd’hui et près des grottes de Pindul, c’est un parcours type trails que nous venons de trouver et peut être vous proposer. Il y en  aura pour tous les goûts, pistes, traversées de lit de rivière, du hors piste,… si nous retenons cette étape non prévue dans notre programme initial. Les photos parlent d’elles même et toutes ces beautés jalonnent le parcours.

Etape des Grottes de Pindul 2

L’après midi, après la course et pour ceux qui le veulent, nous proposerons une visite originale:

Visite d’une des  Grottes de Pindul, en parcourant un fleuve qui la traverse en utilisant des pneus « bouée » sera une autre manière de découvrir la nature  environnante au milieu de stalactites et stalagmites et roche de cristal. La grotte choisie fait partie d’une des 7 grottes ayant un fleuve qui la traverse. Un moment de détente assuré, on n’en doute pas un instant.

L’étape du “Sable Noir” sera beaucoup plus facile à trouver. C’est sur une côte sauvage où l’Océan Indien sera votre décor que nous vous proposons.
Et pourquoi ne pas tracer une étape en bordure de l’océan Indien ?La décision a été prise depuis plusieurs mois et le moment est venu de la concrétiser. Toute la première partie du parcours se fera sur une petite route construite après le dernier tsunami, au travers  pinèdes, cultures de poivre, élevages de crevettes et langoustines. Vous traverserez un petit champ de pitaya ou pitahaya», plus connu sous le nom de « fruit du dragon » ou dragon fruit Aucune difficulté jusqu’à un petit village de pêcheurs. Le retour se fera entièrement sur la plage de sable noir de l’Océan Indien.

Course Sable Noir 2

Vendredi 15 août 2004        Temple de Candi Sukuh  (repérage pour une option course)

Candi SukutNous avons maintenant 5 parcours différents les uns des autres et sans aucun doute satisferont marcheurs et coureurs. Une journée de repos après ces cinq étapes successives est prévue. Mais ce repos n’est pas prévu pour l’équipe de repérage et on décide avec l’équipe locale de découvrir quelques autres “facettes du pays. Nous prenons donc la route en direction du Temple de Candi Sukuh situé dans la province de Jawa Tengah. Le Candi Sukuh est un temple du XV siècle situé sur le flanc nord-ouest du mont Lawu situé à 910 m d’altitude. Considéré comme l’unique temple véritablement érotique à Java, il possède de belles sculptures et des bas-reliefs encore bien préservés.

Ici, le parcours est vite trouvé. Il y a une petite route de montagne qui serpente à travers une vallée agricole très fertile. On y verra successivement des poivrons, carottes, aubergines, menthe, concombres, choux, colza sans oublier les bananiers. Un parcours pour montagnard car les successions de montées descentes entre 910m et 1200 font parties du décors.

Maintenant la réflexion qui s’impose pour nous est la suivante: faut-il valider cette étape, bien que belle, tout en sachant qu’il y aura beaucoup de temps à passer dans le car pour y arriver. Le but de l’équipe de repérage est de faire le plus possible de relevés tant kilométriques qu’en temps réels. Il faut en effet préserver un équilibre entre courses, visites et farniente au bord de la piscine….“Si courir était notre seul but, nous passerions à côté de moments inoubliables”, n’est-ce pas la maxime de SDPO depuis déjà depuis 20 ans !

CANDI SUKUH

Yogyakarta Kraton ou palais du sultan

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les édifices où demeure l’actuel sultan ont été construits en 1755-1756 ; les aménagements intérieurs, d’influence européenne datent de 1920. Son architecture en fait l’un des plus beaux palais javanais avec une série de salles luxueuses, de vastes cours. Le palais est entretenu par des serviteurs en costume javanais traditionnel

Autour du palais s’étend un village « royal » entouré d’une enceinte qui le sépare du reste de la ville de Jogyakarta

 

 

Visite de l’atelier de batik

Batik

La technique du Batik est d’enduire de cire chaude la partie du tissu qui ne sera pas teinte. Ensuite le tissu est teint à la main. Pour faire disparaitre la cire, le tissu est ensuite trempé dans de l’eau chaude et rincé. La couleur originale (partie enduite de cire) ré apparait. L’opération se répète autant de fois qu’il y a de couleurs sur le paréo Batik.

Diner au Dalem Kanuman & Spectacle de Ramayana

Spectacle de Ramayana

Nous terminons cette belle journée par un dîner festif javanais avant de profiter d’une représentation de la célèbre danse du Ramayana. Cette danse classique Javanaise est basée sur l’histoire du Ramayana, l’épopée de l’Hindouisme. Egalement connue comme la danse des singes, elle raconte l’histoire entre Rama et Rahwana, le bien l’emportant sur le mal. Le spectacle se déroule au restaurent Dalem Kanuman, dans le cœur historique de Yogyakarta et s’accompagne d’un orchestre de Gamelan, instruments traditionnels Indonésiens.

Samedi 16 août 2014

Cette journée sera une journée de transfert pour nous rendre à Malang dans la partie orientale de Java, à l’Est l’Ile. Pour s’y rendre, il faudra emprunter successivement le train et la voiture.

Sur la route de MalangMalang  fut jadis  prisée des planteurs européens. Fondée par les Néerlandais à la fin du XVIIIème siècle, Malang commence à prospérer grâce à la culture du café qui pousse sur les collines avoisinantes. Aujourd’hui ville de culture, elle compte plusieurs grande universités et accueille une importante population estudiantine.

 De 1898 à 1903 vécut à Malang une Madame MacLeod-Zelle, épouse de Rudolf Macleod, un officier néerlandais. Mme Macleod deviendra célèbre sous le nom de Mata Hari (source Wikipedia). Point d’espionnage pour nous, et Malang sera un très bonne base de départ pour explorer la région et reconnaitre notre parcours de course.

Dimanche 17 août 2014       Course du Thé

Aujourd’hui, jour de fête nationale pour l’Indonésie, réveil matinal à Malang. Dès 4h du matin, on entend résonner l’appel à la prière du muézin, puis s’enchaine des chants populaires qui nous rappellent ceux du Front Populaire. Notre programme nous emmène à Bromo mais en chemin, on décide de s’arrêter au Temple de Candi Singosari puis au village de Candirenggo pour voir la possibilité de faire une étape.

CANDIRENGGO (1)Depuis de nombreuses années, c’est la façon de procéder de SDPO ; avoir toujours des parcours d’avance pour palier à l’imprévu en cas de problème. Croisons les doigts, en 20 ans d’existence des FDS, jamais une étape n’a été annulée….d’où la nécessité de prévoir. Un parcours est donc tracé au travers cultures et villages pour arriver aux plantations de thé de Lawang. Grosse surprise en arrivant dans ces plantations, des centaines de personnes marchent paisiblement. Après renseignement pris, aujourd’hui dimanche et jour de fête nationale, une grande marche a été organisée. Dans tous les villages traversés, on sent le jour de fête, musique et festivités sont présentes. Dans certains endroits, ce sont des défilés « aux pas cadencés » avec les étudiants.

 

THE 2

Une fois ce parcours trouvé, nous prenons la direction de Bromo. Un autre paysage s’offre à nous. Paysage de montagne, température plus fraiche, 15° à 18°C, pour tomber rapidement à 12°- 14° en fin de soirée. Après avoir serpenté sur une route sinueuse, traversé des villages Hindouistes, et s’étonner de voir les villageois cultiver sur certaines pentes vertigineuses à 60 degrés,  nous arrivons à destination. Nous sommes maintenant à plus de 1700m d’altitude et c’est de ce « camp de base » que nous partirons demain matin pour le mont Bromo. Christian, le responsable médical des FDS en profite pour immortaliser certains paysages qui s’offrent à nos yeux.

Sur la route de Bromo 765PIXELS

Lundi 18 août 2014      Etape du Mont Bromo

Départ pour la chaine des volcans du Mont Bromo depuis Tosari et passant au belvédère de  Pananjakan.

C’est un parcours facile à trouver et nous empruntons à 1980 m d’altitude,  une petite route caillouteuse puis sableuse qui change de couleur au fil de l’ascension pour devenir de plus en plus grise. Nous passerons la montagne pour nous retrouver au pied du Mont Bromo  et sillonner ensuite la piste sur la « mer de sable » jusqu’au Mont Bromo. 21 km dont 8 km d’ascension pour arriver à une altitude de 2160 m.

BROMO 5

Parc national du Bromo-Tengger-Semeru

Il est constitué d’une région montagneuse dont le point culminant est le  mont Semeru à 3676m. Le mont Bromo et le massif du Tengger font partie de ce parc. On y trouve aussi 4 lacs et une cinquantaine de rivières.
Des espèces menacées sont protégées dans le parc, et quelques 200 espèces endémiques d’orchidées. On y dénombre également 137 espèces d’oiseaux, 22 espèces de mammifères et 4 espèces de reptiles protégés. Parmi les gros animaux, on trouve l’épervier besra, le paon vert, le cerf de Java, le dhole et la panthère de Java.

IMG_7918

 

Mont Bromo culmine à 2392m une rude volée d’escaliers conduit sur la crête du cratère, bouche infernale d’où s’échappe avec bruit un épais nuage blanc à la forte odeur de soufre. C’est d’ici que les Tenggers jettent leurs offrandes (fleurs, riz, et même des coqs) lors du Kasada. On « immortalisera » ce moment intense car, pour nous, c’est la première fois que nous sommes face à un tel spectacle aussi magique.

 

Mardi 19 août 2014  

Mer Madura

Aujourd’hui, journée de transfert pour rejoindre le Mont Ijen. Nous empruntons une route de montagne sinueuse, à travers les plantations de café, girofliers (clous de girofle), et les petits villages ruraux pour rattraper la Route du Nord.  De Probollingo jusqu’à Banywuagi en passant par Panukan, nous longeron la mer Madura. Au niveau de la mer, le thermomètre est remonté de quelques degrés et on retrouve un peu de chaleur qui nous manquait.

Nous doublons se jour là plusieurs défilés quasi militaire de différentes écoles, organisés à l’occasion de  la fête nationale. Chaque village a son défilé et les parents attendent sur le bord de la route voir leur enfant, dans une ambiance bon enfant. Les singes sont aussi de la partie mais pour une autre raison. Ils attendent que l’on leur donne à manger !

DEFILE

Plateau Ijen
Plateau d’Ijen est une vaste zone volcanique  dominée par les trois cônes de l’Ijen (2368m), du Merapi ( 2800 m) et du Raung (3332m). Couvertes de forêt, cette région est parsemée de plantations de café et de petits villages isolés. Des cacaoyers, des girofliers et des hévéas y sont également cultivés.

Mercredi 20 août 2014   Contre la montre du Mont Ijen

Ce tracé de 3km sinueux et pentu (1800m – 2148 m d’altitude) vous mènera directement au sommet du volcan Ijen.  Tout le long de la montée, vous croiserez les « porteurs de souffre ». Et si vous en « bavez » dans la montée, pensez à ces hommes qui font 2 fois l’aller-retour du volcan pour gagner seulement 8OO roupies pour chaque kg de souffre transporté. (1euros correspond à environ 15 000 roupies)

CRATERE IJEN

La ligne d’arrivée après cet effort bref dominera le somptueux lac de soufre turquoise du Kawah Ijen à 2148m d’altitude, enserré par les parois abruptes du cratère. Au bord du lac des émanations sulfureuses s’échappe de la cheminée du volcan et l’eau bouillonne quand l’activité s’intensifie.

VOLCAN IJEN

Porteur de souffre

Le volcan Ijen produit des quantités de minerai de soufre et tous les jours des hommes montent au sommet pour le ramasser. Ces « ramasseurs de soufre » récoltent ce précieux minerai jaune à la barre à mine qui avant de se cristalliser a jailli à l’état gazeux puis liquide. Après cet effort harassant au milieu des vapeurs suffocantes avec comme seule protection un foulard jaune, ils le chargent dans des paniers suspendus à un fléau pour le descendre 4km plus bas à Paltuding, point d’entrée du Mont Ijen. Ses charges peuvent aller de 70 à 100 kg.

VOLCAN IJEN 1

Jeudi 21 août 2014   

FERRY BALIAujourd’hui, nous changeons d’Ile et mettons le cap sur Bali. Après une petite traversée forte agréable sur un bateau, nous relions l’Ile de Bali. On longera la mer une bonne partie du chemin et au bout de quelques kilomètres seulement, on constate une différence énorme entre les deux iles. Autant Java est musulmane, à Bali, la religion qui prime est l’Indouisme. Les temples parsèment la route et en arrivant à Ubud, notre ville étape, dans certaines rues, il y a en un tous les 5O m !! On apercevra également les premières cultures en terrasses.

Ubud est située au centre de l’île de Bali entre les rizières en terrasses et les ravins escarpés.
La ville a d’abord été une source importante de plantes médicinales et des plantes. Le nom d’Ubud vient du mot ubad, qui veut dire médecine en indonésien.

 Vendredi 22 août 2014   Course des rizières d Bali

Ce matin, nous partons de bonne heure pour tracer un parcours rêvé depuis de longs  mois. Ce parcours tracé au milieu des rizières en terrasses ne peut que vous enthousiasmer. Face à ce tableau inimaginable, incroyable, sublime, face à cette peinture géante d’un « vert rizière » (nouvelle couleur créée pour l’occasion par le grand peintre de la nature), que faire ? sinon que suivre le pinceau en serpentant au gré de son humeur pendant 19 km (8,5 km pour les marcheurs). Les plus belles rizières du monde vous tendent les bras !!

RIZIERES 2

L’après midi, nous explorons un autre parcours. Celui-ci, après avoir traversé quelques cultures et villages, traversera une forêt pour arriver au Temple Batu Raku, datant du XIème siècle. Ce parcours restera momentanément en réserve car demain, autre jour, autre tracé à explorer.

Samedi 23 août 2014    Étape du Lac Tamblingan

Dernière étape à tracer sur l’Ile de Bali ; et quelle étape ! Les puristes du trail vont être servis. Ce parcours partira du lac Bayan pour rejoindre celui de Tambligan. Vous vous enfoncerez dans une forêt « vierge », aux essences étonnantes. Après avoir traversé une forêt d’acajou, aux troncs immenses qui vont côtoyer les nuages,  c’est la forêt vierge, vos pas vous guideront au milieu d’une flore diversifiée, sur une petite piste étroite ou les passionnés de la nature, les « férus » de botanique vont se régaler.

LAC TAMBLGAN

Bien que cette étape soit assez courte, 13 km seulement (8km pour les marcheurs), elle risque de laisser de laisser des « traces » aux organismes pour ceux qui partiront trop vite car la multitude de petits raidillons abruptes freinera sans aucun doute les plus téméraires. Vous oublierez peut être la fatigue en contemplant certains banian et ficus « religions », arbres sacrés, vieux de centaines d’années qui jalonnent le parcours.

TAMBLINGAN 1

Visite du Temple Ulun Danu Beratan

ULUN DANU

Temple construit au XVII siècle pour l’esprit de  la déesse des eaux du lac Beratan, vous pourrez y  voir le Candi Kuning, petite pagode à 7 toits qui constitue le seul monument bouddhique à Bali. D’autres mérus (pagodes) situés sur de petits ilots représentent chacun leur divinité dont un est dédié à la déesse, entité divine de l’agriculture qui veille sur les eaux nourricières du lac. Les dieux Shiva, Brahma et Vishnou sont également représentés et peuvent être identifiés par le nombre de toits sur les pagodes.

Demain, c’est déjà notre dernier jour. On va rentrer avec des possibilités de courses et des images pleins la tête et le dilemme sera de faire le bon choix. A savoir que maintenant, nous avons beaucoup de solutions nouvelles, des beaux parcours enregistrés pour réaliser une belle 20ème édition des Foulées de la Soie. Cette édition anniversaire doit être une belle édition et on devra optimiser le voyage sur les deux iles ….dur, dur, dur, car le choix est cornélien ! Quel équilibre tenir entre Java et Bali ? Les transferts entre les étapes seront sans aucun doute un critère à ne pas négliger.

N’hésitez pas à communiquer le lien de cette page et nous vous tiendrons informé très rapidement sur le choix définitif du parcours. Contact : sdpo@sdpo.com

EQUIPE ASIAN TRAILS

On ne peut maintenant que remercier nos partenaires techniques pour la réalisation de cette nouvelle Aventure, qui espérons le, vous plaira autant que nous lors de ce repérage. Alors merci à ASIAN Trails et son Directeur André SEILER et à la maison de l’Indochine représentée par Christel CHOUPOT.

Jean Claude LE CORNEC
Organisateur des Foulées de la Soie

Toutes les photos publiées des parcours ont été prises par l’équipe de SDPO et elles représentent réellement le tracé des étapes.

accueil-2