" Si courir ou marcher était notre seul but, nous passerions à côté de moments inoubliables "

Tél : 01 39 94 01 87

Email : sdpo@sdpo.com

Logo Internet

 

COURIR AVEC UNE POUSSETTE par Amandine Le Cornec – Boutineau

On voit de plus en plus d’athlètes féminines courir avec une poussette. Il s’agit d’une idée très intéressante car entre les contraintes professionnelles et familiales, intégrer une activité sportive à son emploi du temps n’est pas toujours facile.
La course à pied répond entièrement aux attentes des mamans qui recherchent un sport sans contraintes. L’avantage de la course à pied pour les mamans, c’est qu’il s’agit d’un sport complet individuel qui requiert peu d’exigences excepté une bonne paire de chaussures. On peut le pratiquer n’importe quand, à n’importe quelle heure.

Cette nouvelle mode démontre qu’il n’est pas impossible de conjuguer son rôle de maman et d’athlète mais « est-ce autant bénéfique qu’un entraînement sans poussette ? » et « comment courir avec une poussette ?»

Courir avec une poussette comporte toutefois quelques inconvénients :

poussette

1/ Cela risque davantage de vous fatiguer et de diminuer votre vitesse : il est logique qu’il est plus facile de courir en ne portant et en ne poussant rien, car il ne faut pas oublier le rôle important du balancement des bras dans la course à pied.
2/ Détérioration de votre foulée et de votre position de course : à la place de courir avec le bassin en rétroversion (c’est-à  dire dans un jargon familier « en rentrant les fesses »), vous serez susceptible de courir en étant penchée vers l’avant, ce qui basculera votre bassin en antéversion (« en sortant les fesses ») ce qui vous fera courir en talon/fesse (normalement on court bassin en rétroversion et en « montée de genoux »)
3/ Se limiter aux séances d’endurance

Donc courir avec une poussette est mieux que de ne faire aucune activité physique mais l’intérêt de ce type de course dépendra de votre niveau et de votre objectif :

–       Pour un coureur débutant qui souhaite retrouver son poids de forme ou tout simplement sa forme : courir avec une poussette sera bénéfique.
–       Mais pour un coureur confirmé (avant grossesse), si le but est de retrouver son niveau initial, courir avec une poussette entravera sa foulée et sa vitesse, ce qui ralentira son retour à niveau. Dans ce cas, je conseille, de ne pas faire tous les entraînements avec la poussette, et ne s’en servir que pour faire une « balade ludique, détente » avec son bébé, mais sans réellement penser « entraînement ».

Façon de courir avec une poussette :

Sans oublier quelques recommandations à respecter : Si vous êtes une future maman et que vous envisagez de courir avec la poussette pour regagner votre forme avant grossesse, n’oubliez pas qu’il ne faudra pas brûler pas les étapes :
–    rééducation du périnée
–    approbation de votre gynécologue pour reprendre le sport dont la course à pied.
–    reprendre progressivement : Courrez doucement à votre rythme, en alternant si besoin marche/course.
poussette 1

Bien que cet article soit consacré qu’aux femmes, il faut souligner que de plus en plus de coureurs hommes participent aux compétitions avec leurs enfants. Et avec, à la clef,  des chronos non négligeables. Sur ces clichés, un coureur en moins de 4 h au marathon de Pékin

Amandine.jpg 4

 

Amandine LE CORNEC-BOUTINEAU
Entraîneur diplômé FFA
Titulaire d’un Master 2 Recherche et Professionnel
« Ingénierie de l’entraînement »

 

Logo Internet 3

SDPO-mag 16 rue Jean Cocteau 95350  Saint Brice sous Forêt Tél : 01 39 94 01 87
Site Internet : www.sdpo.com Email : sdpo@sdpo.com

Leave a Reply


accueil-2