" Si courir ou marcher était notre seul but, nous passerions à côté de moments inoubliables "

Tél : 01 39 94 01 87

Email : sdpo@sdpo.com

Entrainer au féminin: épreuves explosives.
Avec la participation de Nadine DEBOIS, Carole MAITRE, Véronique MANG, Patricia GIRARD, Amélie FOSSE, Olivier MARCHAND et Bruno GAGER.
La, physiologie, les connaisances scientifiques sur la femme pratiquant des épreuves anaérobies, la nutrition ainsi que la relation entraineur-entrainé ont été abordé sur ce colloque. Nous vous invitons maintenant à en prendre connaissance.

Olivier MarchandIl existe une différence entre la femme et l’homme, et entre la masculinité et la féminité. Ces différences peuvent être d’ordre biologique :

  •      sexe : différence de chromosome (XX = femme et XY = homme)

Et d’ordre socio-psychologique. Nous détaillerons, dans ce cas les différences de genre socio psychologiques :
Caractère (Féminité-masculinité)
– Identité personnelle (chacun a une part de masculinité et de féminité).
– Culturellement normé
– Ce genre se construit socialement via les expériences sociales dans une culture particulière. Par exemple, l’influence par rapport au milieu où on évolue nous construit (exemple : n’être qu’une seule fille parmi trois frères dans une famille).
– homme ou femme « idéal » (Bem, 1978) : une part de masculinité et de féminité élevées renvoie au phénomène androgyne. Par exemple une sportive avec l’esprit de compétition (côté masculin) et aimer faire du tricot (côté féminin).

 

Pour en savoir plus, télécharger notre pièce jointe: COMPTE-RENDU DU COLLOQUE nov 2012 par Amandine Le Cornec

Leave a Reply


accueil-2